Accueil › Films › Catwoman TRUEFRENCH DVDRIP 2004

Catwoman torrent film

Catwoman TRUEFRENCH DVDRIP 2004

Catwoman TRUEFRENCH DVDRIP 2004

Poids du fichier: 1.36 GB
Seeds : 1032
Leechs : 361
Nom : Catwoman torrent film
telecharger le fichier torrent

Télécharger le Torrent

Trailer
Critiques : avis d'internautes

Film troublant tant les envies du réalisateur exsudent chaque seconde de ce nanar cosmique : sans aucun doute possible, PItof a mis tout son cœur, son argent (ou celui des autres) et sa créativité dans cette œuvre unique. Et c'est bien la source de ce drame épique, à la vue du résultat, car RIEN ne va dans ce film, rien, absolument rien. Tous les choix, les partis pris, les idées et leurs concrétisations sont mauvais·es, moches, raté·es, idiot·es, alors qu'on devine au contraire la.

Pour lire avec la critique, Wolfgang Amadeus Mozart - Piano Concerto No. 21 - Andante 8h30, Manhattan. Au sommet d'un gratte-ciel de verre et d'acier, Bill Bob, producteur et dénicheur de talents, se tourne vers Pitof, réalisateur français avant-gardiste et auteur d'un Vidocq avec tout plein de technologie dedans. Ce dernier, visiblement mal à l'aise, tortille sa.

Quand on me disait que Catwoman était une adaptation de merde, la pire d'entre toutes, je répondais : "Mais non, enfin. Tu dis juste ce que tous les autres disent. Ca peut pas être pire que Batman & Robin. C'est impossible". Et c'est pire que Batman & Robin. Objectivement, c'est un bon gros film de merde, une tâche cinématographique qui vient gâcher le paysage des adaptations de.

Juge: "Je déclare ouvert le procès de Jean-Christophe Comar, plus connu sous son triste surnom de criminel, Pitof. Monsieur Comar, vous êtes accusé de la réalisation du film la plus misogyne de l'histoire du cinéma. J.C.C: Ça va, pas de quoi fouetter un chat. L'assemblée (choquée): OOOOooooh! Juge: Je donne la parole à l'avocat des spectateurs victimes du visionnage..

Peut etre la plus belle purge des films de super héro de ces 10 dernières années , bien pire encore que dardevil, si si c'est possible. Un film à la mise en scene et aux effets spéciaux aussi inutiles qu'effrayants, un scénario torché sur du papier toilette un soir de déprime, tout est à jeter ! Une scene de basketball aussi inutile que prétentieuse et vulgaire résume à elle seule un film.

Derrière un montage épileptique d’un inconfort visuel insupportable et la bande son la plus inécoutable de toute l’histoire du cinéma, Pitof nous sert un scénario indigeste jalonné d’incohérences et de ridicule (Halle Berry qui sniff de l’herbe à chats, really ?). Sans compter un message des plus subtils : les produit esthétiques c’est mal, le naturel c’est mieux. Le seul point positif de ce.

Catwoman est au cinéma ce qu'une tartine de merde est à la cuisine. Et pourtant, c'est un devoir de l'avoir vu. Parce qu'un truc aussi improbable et à côté de la plaque ne s'invente pas et ne se raconte pas non plus. La délicieuse pâte de Pitof s'apprécie dès le premier regard grâce à ce jaune pisseux et ces effets de flous nous rappelant sans mal qu'il a collaboré avec Jean-Pierre Jeunet.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :