Accueil › Films › Limitless TRUEFRENCH DVDRIP 2011

Limitless torrent film

Limitless TRUEFRENCH DVDRIP 2011

Limitless TRUEFRENCH DVDRIP 2011

Poids du fichier: 702.84 MB
Seeds : 1121
Leechs : 392
Nom : Limitless torrent film
telecharger le fichier torrent

Télécharger le Torrent

Trailer
Critiques : avis d'internautes

Un medley. Voilà ce qu'est ce film. En le regardant, des images de nombreuses oeuvres me sont apparues, de 99 francs à Ocean's Eleven en passant par The Bourne Trilogy, et même un peu de Matrix, pour la forme. Limitless ne manque pas d'originalité, il est souvent très graphique, parfois trop même. C'est un conte moderne sur fond de drogues et de pognon. Ça pioche parfois avec trop de facilité (mais souvent avec beaucoup d'efficacité) dans des grands concepts des dernières années, mais sans.

Voir ce film, c'est exactement comme rencontrer un inconnu en soirée. Un vague intérêt selon les conneries racontées au début. Et trop vite, il te colle et tu aimerais juste qu'il finisse son manège car tu ne peux pas t'en débarrasser. Je vais simplement raconter votre rencontre avec Limitless. Ce garçon minable et sympathique qui est plein de clichés incohérents. La première fois que tu le vois, il est un peu alcoolisé et mignon à la fois. Tu ne sais pas vraiment pourquoi, il veut te.

Limitless nous montre la vie minable d'un loser ex-drogué qui s'accroche aux pieds des gens et est tellement introverti et a tant les idées brouillées que même dialoguer lui semble compliquer . Le tout va changer lorsqu'il croisera son ex beau-frère (qui est un dealer) qui va lui offrir une pillule supposée libérer le potentiel inutilisé du cerveau, dans le but de l'aider à trouver l'inspiration.

C'est pas fin, clipesque déjà périmé (les zooms fractals mouhou), bourré de raccourcis en mousse avec voix off omniprésente, frimeur, plein de cratères allègrement enjambés, De Niro aurait pu jouer son rôle dans son canapé en charentaises, Bradley Cooper est un mini Ralf Fiennes au stade embryonnaire, le scénario a déjà été maintes fois rebattu sous sa petite idée originale de la pilule.

Comment gâcher un sujet en or. Le cinéma américain est assez créatif en ces années 2010 pour les sujets d'anticipation. Nous avons eu l'exemple de "Real Steel" (2011) , et "Time out" (2011), et voici "Limitless". Mais à chaque fois sur une idée originale et passionnante, le film finit en simple thriller afin d'assurer l'entertainment. Et donc il effleure à peine les possibilités dramatiques du.

Si vous avez été déçus par Lucy, regardez Limitless vous aurez beaucoup moins l'impression d'être pris pour un con. Car Limitless fournit un traitement, bien plus intéressant, du thème de la déification de l'être humain par les drogues que le rejeton difforme de Luc Besson. L'histoire que nous propose Neil Burger est plus fluide, plus attrayante et clairement moins perchée que Lucy. La.

Ce Limitless me laisse perplexe. Le pitch est tentant : une nouvelle drogue permet l'utilisation de 100% de son cerveau, faisant de l'utilisateur un homme nouveau. Ce thème permet d'aborder les effets de la drogue sous l'angle du très à la mode film de super héros. Et je suis le premier à le reconnaître puisque c'est ça qui m'a attiré. En même temps, on n'est pas dans le super-héro classique,.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :