Accueil › Films › X-Men : Le Commencement FRENCH DVDRIP 2011

X-Men : Le Commencement torrent film

X-Men : Le Commencement FRENCH DVDRIP 2011

X-Men : Le Commencement FRENCH DVDRIP 2011

Poids du fichier: 1.37 GB
Seeds : 1070
Leechs : 374
Nom : X-Men : Le Commencement torrent film
telecharger le fichier torrent

Télécharger le Torrent

Trailer
Critiques : avis d'internautes

Depuis la sortie du troisième opus, tout n'allait pas très bien pour la franchise X-Men et le projet cinématographique de X-Men Origins : Wolverine n'a fait que confirmer le déclin malheureux de l'univers cinématographique. Si on devait s'attendre à un miracle, cela ne pourrait se faire qu'avec un bon réalisateur et il se trouve que le cinéaste Matthew Vaughn était apparemment l'homme de la situation. Cet artiste avait parfaitement le.

Après le désastre de Brett Ratner et l'épisode de Derrick surfriqué de Gavin Hood, on pensait la franchise X-Men perdue dans les limbes de la médiocrité. Eh bien force est de constater que oui. Pourtant on se met à y croire. L'ouverture reprend jusqu'à la partition géniale de Michael Kamen, le rétro-design fonctionne à merveille ( années 60 oblige ) l'alchimie entre McAvoy et Fassbender est évidente, Kevin Bacon makes everything better. On se.

J’aime beaucoup X-Men. Peut être parce que la série animée étant plus jeune. Celle-ci a bercé mon enfance, et mes nombreux dimanches matins passés devant la télévision. En même temps, plutôt qu’un seul super-héros, on nous présente plusieurs « mutants » armés de pouvoirs tous plus cool les uns que les autres, alors forcément quand on est gamin, ben on prend son pied ! Donc bref, j’arrête de.

Hollywood n’est jamais à cours d’inspiration quand il s’agit de réactiver une franchise juteuse. Cinq ans après la conclusion calamiteuse de la première trilogie, on demande au petit jeune qui monte, Matthew Vaughn, entre Kick-Ass et.

Le grand manitou de la Fox n'ayant pas accordé à Bryan Singer le délai nécessaire pour faire son "Superman returns" puis le troisième "X-Men", le bébé avait été confié au yes-man Brett Ratner pour un résultat proprement catastrophique, ne retenant que l'aspect spectaculaire de l'entreprise au détriment des personnages, réduits à de simples pantins sans âme. Après le tout autant foiré.

Voilà un petit bout de temps que je n'ai publié aucune nouvelle critique. J'y reviens donc avec X-Men : le commencement, tout simplement parce que c'est une de mes meilleures surprises cinématographiques de ces mois-ci. Je ne m'attendais vraiment pas à aimer tant que ça, y allant initialement "pour voir". Je n'ai pas vu les autres X-Men. Il y a un commencement à tout. Le résultat est que.

Ne connaissant aux X-Men que ce que Bryan Singer a bien voulu m'en montrer, j'y suis allée dans la perspective d'y voir un bon divertissement popcorn avec eye-candy en option (oooh I love me some Michael Fassbender.). De ce point de vue, ça fonctionne. Le principe de base d'un blockbuster, c'est de compter le nombre de fois où on regarde sa montre pendant le film. Exemple: 5 ou 6 fois pendant.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :